Blanches colombes et vilains messieurs

Adapté de la pièce de Jo Swerling, « Blanches colombes… » est la folle aventure d’un pari. Nathan, qui dirige à New York une maison de jeux, change d’adresse chaque fois que la police lui met la main dessus. Pour louer le garage où il désire s’implanter, il lui faut trouver les 1 000 dollars qui lui manquent. Avec Sky, un joueur professionnel qui se vante de pouvoir dîner le soir même à la Havane avec n’importe quelle femme, il parle que celui-ci ne parviendra pas à emmener celle qu’il lui désigne, Sarah Brown, une jeune salutiste. Mais Sky, qui a plus d’un tour dans son sac, parvient convaincre Sarah. Durant plus de deux heures, le spectateur partage cette histoire basée sur l’amour et le repentir. Mankiewicz, à qui Hollywood doit certaines de ses plus prestigieuses productions (« La comtesse aux pieds nus », Le « limier »…), met ici un scène un casting détonant. Brando, que I’on retrouvera le 24 octobre dans « The freshman » (« Premiers pas dans la Mafia »), tourne ici pour la seconde fois avec Mankiewicz qu’il avait rencontré auparavant dans « Jules César ».

by Acote on janvier 19th, 2014 in Hobbies

There are no comments.

Name*: Website: E-Mail*:

XHTML: You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>