La vengeance du serpent à plumes

Comme d’habitude chez Gérard Oury, le comique coûte cher… parce que l’entreprise est sensée drainer vers les salles obscures des millions de spectateurs. Il faut donc que le cocktail entre burlesque et exotisme soit très au point, séduisant et consommable immédiatement. Avec cette «Vengeance du serpent à plumes», les méninges du spectateur ne seront pas mises à rudes épreuves. Un brave plouc vient hériter de sa grand-mère. Mais l’appartement de la défunte dame sert de repère à de dangereux terroristes internationaux. Le, plouc, Français médiocre dans l’âme, est prêt à virer tout le monde, mais le plus joli «p’tit Lot» du lot lui tombe dans les bras et lui joue la «grand scène» du grand amour. Quand on ressemble à Coluche, et qu’une nana aussi belle que Maruschka Detmers se pâme en vous apercevant, il y a de quoi perdre la tête. Le groupe anarchiste Ravachol-Kropotkine organise quelques attentats pour se débarrasser du plouc, mais il passe à travers en toute belle inconscience. Là c’est le côté burlesque, gags-tartes à la crème, qui est exploité…La vengeance du serpent à plumes Suite de la «machine» comique : les terroristes s’en vont au Mexique zigouiller une poignée de chefs d’état en conférence internationale. Par amour, le plouc les suit et finira par tout faire rater. Gérard Oury, en bon guide touristique qui a les moyens, nous organise une Fête des morts, un raid dans la pampa, un spectacle folklorique dans les ruines de ChichenItza, etc. Du Popocatépetl au Yucatan, le plouc, un copain rocker et leur singe vont commettre bévues sur gaffes… Devant «La vengeance du serpent à plumes», on a un peu le même écœurement que devant une pâtisserie accumulant trop d’ingrédients de premier choix, mais n’ayant pas trouvé sa personnalité. L’écriture du film (signée Gérard Oury et Danièle Thompson) est intelligente et brillante. Trop, sans doute.

by Jice on août 20th, 2014 in Hobbies

There are no comments.

Name*: Website: E-Mail*:

XHTML: You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>