Règlement de comptes

Règlement de comptesUn petit polar solide, mais sans grande originalité par son intrigue, avec coup de théâtre final. Pourtant le film est signé par un cinéaste qui, jusqu’à présent, s’est limité au cinéma de divertissement tout en prouvant un vrai talent de réalisateur et un joli sens de direction d’acteurs. On doit à Paul Aaron des films comme «Un couple très particulier» (avec Perry King et Meg Foster, deux homos de sexe différent finissant par tomber amoureux l’un de l’autre) ou «Force one» (un Chuck Norris légèrement moins débile que les autres). De Paul Aaron, nous découvrirons bientôt «Maxie», une comédie à la Capra sur les méfaits d’une revenante de choc perturbant la vie d’un couple d’aujourd’hui (le film était présenté au récent Festival de Deauville). «Règlement de comptes», comme thriller d’action pure, se laisse voir sans ennui, ni déplaisir. Mais on attendait plus musclé et plus original de la part de Paul Aaron que cette histoire de flic violent lancé sur les traces d’un tueur fou qui assassine ses jeunes et jolies victimes et leur grave dans la chair un X. Le flic est interprété par un certain Wings Hauser. Cet acteur avait été une révélation : terrifiant d’efficacité et de justesse dans le rôle du proxénète sadique de «Descente en enfer », le film de Gary S. Sharman sur le milieu des prostituées d’Hollywood Boulevard. Mais, dans le personnage un peu moins complexe et un peu plus monolithique de Stoney le flic, Wings Hauser a plus de mal à bouger et à se mettre à l’aise. Dommage!

by Jice on décembre 22nd, 2014 in Hobbies

There are no comments.

Name*: Website: E-Mail*:

XHTML: You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>