René Château

René Château«En faisant sa déclaration tonitruante sur le 8 mm, Victor Bialek s’est fait un coup de pub, comme il en a le secret de temps à autre. Il a déjà fait le coup avec les lecteurs vidéo VHS qu’il devait lui-même commercialiser en quantité alors que les fabricants eux-mêmes n’y croyaient pas. Aujourd’hui, il veut lancer le 8 mm, alors que le marché mondial est de plus en plus tenu par le VHS. Cela ne rime à rien, et risque de perturber encore les consommateurs. Bialek, s’il avait pris l’avis des autres éditeurs, aurait compris que personne n’a envie de tenter une aventure qui est pour le moins prématurée. Il s’est fait un bon coup de pub à la télé avec Mourousi, voilà tout… De plus, au salon, il parlait de son fameux catalogue 8 mm et il a diffusé pendant trois jours les mêmes extraits du film «Sur un arbre perché» avec de Funès. Je me demande si ce n’est pas le seul film qu’il possède en 8 mm ! Il a lancé un pavé, et maintenant il attend de voir. Je serais curieux de savoir ce qu’en pensent Sony et les autres fabricants.

CIC-3M.

(Pierre Brossard, gérant) : «Nous ne voulons pas apporter plus de confusion dans le marché. Aucun fabricant n’a pris contact avec nous. Le jour où il y aura 100 000 appareils de salon vendus en France, il sera temps d’y réfléchir».

ThornEmi.

(Jacques Chazeau, président) : «Je trouve positif que VIP lance des programmes en 8 mm. Cela prouve aux gens qu’il y a un prolongement à la prise de vues et que l’on y arrivera un jour ou l’autre. On ne va pas tourner en rond et attendre qu’il y ait des ventes importantes de matériels. Je ne peux vous dire à quel moment ThornEmi décidera de se lancer dans l’aventure, mais c’est une chose envisageable».

Vestron.

(François Archambault, directeur) : «Le 8 mm va se développer très lentement, conjointement au VHS. D’ici sept ou huit ans, les gens qui remplaceront leur magnétoscope le feront avec un appareil 8 mm. Victor Bialek lance son opération beaucoup trop tôt et va vendre des cassettes à une minorité. Mais à long terme, le 8 mm devrait remplacer le VHS».

Vidéo George V.

«Pour l’instant, c’est un problème trop éloigné des réalités du marché. Parlons matériel avant de parler programmes. Au dernier Salon de la vidéo, nombre de vidéoclubs plaisantaient sur ce lancement en disant «présentation en 85, livraison en 89», c’est beaucoup trop tôt».

Vidéoclub de Passy.

«Il ne faut pas précéder la demande du public. Le marché est trop perturbé et pas assez porteur pour l’affaiblir actuellement. Nous savons que Sony se concentre uniquement sur le marché de la prise de vues». Le marché américain, s’il n’est pas comparable avec le marché français, donne quand même parfois des indications sur ce qui nous attend ! Le 26 juillet dernier nous parvenait d’outre-Atlantique une nouvelle pièce à verser au dossier. Sanyo, devant le peu d’impact de ses efforts commerciaux, a préféré suspendre ses ventes de caméscopes 8 mm. Depuis février, 3 000 appareils seulement ont été commercialisés. «Le 8 mm doit se faire une place sur le marché de la vidéo en concurrence avec le VHS et le Béta sans qu’une demande spécifique ne soit apparue. Le prix élevé et le faible nombre de cassettes enregistrées disponibles ont contribué à l’échec du 8 mm », a reconnu un porte-parole de Sanyo. En Europe, seules l’Angleterre et l’Allemagne bénéficient des premiers modèles de salon et d’une série de programmes, mais le lancement est trop récent pour tirer des plans sur la comète.

En conclusion, trois réflexions s’imposent :

• En France, le format 8 mm est destiné uniquement, et pour deux ou trois ans au moins, au marché de la prise de vues.

• Le parc de magnétoscopes en France est encore trop, restreint, l’accord des différents partenaires du marché et du public autour du VHS, trop récent pour que l’on évolue rapidement vers un nouveau format.

• L’adaptation technique des appareils, importés en Pal, au Secam n’est pas encore réglée. Vos magnétoscopes et les cassettes préenregistrées que vous louez ont encore de beaux jours devant eux…

Vip va vite

Pionnier de la vidéo (ouverture des premiers vidéoclubs en France), Victor Bialek, président fondateur de la société VIP, lance sa bombe quelques jours avant que le 4ème Salon de la vidéo n’ouvre ses portes, en septembre dernier. Il propose les 24 premières cassettes préenregistrées au format 8 mm. C’est la première phase d’une politique qui doit se dérouler en trois fois neuf mois, trois gestations : lancement des titres de fond de catalogue puis des nouveautés et distribution dans un grand vidéoclub parisien, lancement d’un combiné audio-vidéo capable de lire des cassettes 8 mm pour l’image comme pour le son, et enfin l’extension de ces deux lancements à l’ensemble de la France et même au monde grâce au réseau VIP international. Pour ce faire, Victor Bialek compte sur le lancement de caméscopes par Fuji, Pioneer, Canon, Sanyo, Kodak dès la fin de l’année et sur la vente de 300.000 appareils en 86. Rappelons que VIP propose déjà 24 titres («Derrière la porte verte». «Gorge profonde», «Sur un arbre perché», « Tygra», «Patrick», «Le toubib», etc.) Et compte en sortir autant chaque mois. Les cassettes sont vendues 198 francs TTC aux vidéoclubs.

VHS au poing.

Le Vidéomovie JVC:

il se présente comme une caméra vidéo. Et il enregistre les images et les sons en VHS Secam, tout seul, sans autres accessoires. Super-compact, ultraléger (1,9 kg), il révolutionne – pour de bon – la « vidéo portable ». Alors, au poing levé, vous filmez la vie. Et visionnez votre film, quand bon vous semble, sur le viseur électronique du Vidéomovie. Ou bien sûr en couleur chez vous, en branchant directement Vidéomovie sur votre téléviseur.

Maniable

, Vidéomovie excelle partout. Même au poing d’un débutant, il réussit les prises de vues les plus acrobatiques: il filme de très près – il a une position macro- jusqu’à l’infini, avec son zoom électrique de 8 à 48 mm. Y compris par faible lumière. En intérieur par exemple… le rêve!

Très compact

, Vidéomovie qui utilise des cassettes VHS de 30 minutes, est un grand JVC. Il offre évidemment la qualité VHS de l’image et du son. Avec: recherche accélérée, pause sur image,… bref, toutes les fonctions vidéo les plus employées, donc les plus utiles.

Et pour visionner

vos enregistrements, vous branchez simplement Vidéomovie sur votre téléviseur. Ou encore, vous utilisez votre VHS de salon, grâce à l’adaptateur pour cassettes VHS compactes. Profitez-en même pour recopier vos cassettes compactes sur cassettes standard, en connectant les deux appareils… Idéal pour faire de sa vie une collection de longs métrages. N’est-ce pas?

by Jice on juin 20th, 2015 in Hobbies

There are no comments.

Name*: Website: E-Mail*:

XHTML: You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>